One piece RPG : Remember Of Another World

Forum de type RPG sur la base du manga One piece d'Eiichiro Oda.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le noble prince.

Aller en bas 
AuteurMessage
Wanijima Toro

avatar


MessageSujet: Le noble prince.   Dim 23 Déc - 18:56


♦ PrèZ' ♦


• Dénomination: Zaraki S. Wanatabe.
• Surnom: Le prince sanguinaire.
• Âge: 19ans.
• Sexe : Masculin.
• Camp Marine.
• Grade souhaité : A voir avec le fonda, vu que je suis un noble.
• Équipage souhaité : /
• Votre fruit du démon : Hebi Hebi no Mi / Fruit du Serpent (modèle Cobra Royal).
• Aptitudes : /
• Armes : Lui-même.
• Objectif principal et/ou secondaire : Imposer sa propre justice et y soumettre le monde entier. Il veut faire régner les nobles encore plus qu'ils le font déjà.
• Rang personnel: Le Grand Manitou


► Qui est votre personnage ? ◄



•• Description Physique ••



Pouvez-vous voir ce magnifique être que voici, ou n’est-ce seulement que le fruit de mon imagination débordante ? Cet homme capable de propager en vous des milliers de frissons, par le simple biais d’un regard. Il est vrai que son physique ne peut être qualifié de banal … Zaraki S. Wanatabe, c’est son nom, tachez donc de vous en souvenir. On peut très rapidement s’apercevoir chez lui d’une distinction totale des hommes-stéréotypes que l’on connait. Son apparence a pour habitude de ne pas vraiment le laisser passer inaperçu. D’ailleurs, c’est sans trop de difficultés qu’à partir de celle-ci on imagine très vite un jeune garçon noble, sadique et fourbe. Entrons dès à présent un peu plus dans les détails si vous le voulez bien.

Les plus beaux cheveux qui soient, c’est sans aucun doute lui qui les détient. Impossible de réellement savoir s’il les entretient ou non, bien que leur touché soit d’une telle rareté, jamais vous n’aurez touché quelque chose de si doux. Noir est la couleur qui leur est associé, une véritable élégance à l’état pur. Ils s’étendent le long de son corps, d’une grande longueur donc, et sont sous forme d’une seule et même couette. Quelle autre couleur que le rouge sang pourrait accompagner cette chevelure … Souvent confondu avec deux petits rubis, c’est donc ses yeux qui sont dotés d’une telle magnificence. Un peu plus bas intervient enfin sa bouche, dont vous faire la description ne serait qu’inutile, bien que possédant une langue affreusement longue.

Son corps, tout aussi irrésistible que le reste, mesure à tout casser 1mètre80. Jamais vous n’aurez vu, non pas autant de muscle, car bien qu’en ayant pas mal il n’atteint les records, mais plutôt d’aussi beaux muscles sans aucun défaut, d’autant plus que ceux-ci sont très facilement perceptibles. Aucun besoin donc de préciser que sa force physique n’est pas des moindres, et, contrairement à ce que vous pourrez penser, il en est de même pour sa souplesse et son agilité. Mais toute son élégance ne réside pas qu’en ces points soulignés, loin de là. Pour finir, une petite touche de vernie noire sur chacun de ses ongles comble finalement les principaux éléments le caractérisant.

La majeure partie du temps, vous le verrez toujours vêtu de cet habit noble, typiquement originaire de son lieu d’enfance. Un t-shirt très court noir et doré, avec par-dessus un long tissu blanc très élégant. Son pantalon, lui, est fait de tissu et demeure très large. Il ne porte pas de chaussure, d’après lui s’est en se démarquant des autres qu’il met en valeur son titre de noblesse. De plus il possède un imposant collier fait d’or au niveau du cou, muni d’un gros rubis, faisant ressortir la couleur de ses yeux, ainsi que deux gros annaux sur chaque bras.

Voilà une rapide description d’un homme que vous ne pourrez ôter de vos esprits. Et autant vous le dire tout de suite, tous ceux ayant prétendu être plus beaux que lui sont à ce jour tous décédés, et je ne pense pas qu’il s’agisse là d’une coïncidence.






•• Description Mental ••



Imprévisible – Sadique – Manipulateur – Insouciant – Narcissique


Nous devons maintenant décrire son état psychologique ? Tâche bien plus ardue que la précédente, je vous assure … Chose flagrante chez lui, son narcissisme démesuré. Je n’ai, à ce jour, encore jamais rencontré un être portant autant d’amour propre pour lui-même. Et ce n’est pas une chose qu’il cache, bien au contraire, il le revendique même. Certains trouvent cette situation amusante, d'autres, bien agaçantes … Il aurait toujours cette fâcheuse manie de se placer au-delà de vous, tout cela dû à son titre de noble, qu’il ne cesse de mettre en valeur. Ne soyez donc pas surpris ni offenser par le fait que celui-ci vous regarde avec dégout et pitié. Lui tenir tête à ce sujet reviendrait à provoquer une colère profonde en son esprit, dont il est souvent difficile de l’en faire sortir. Un sacré défaut, qui au final fait de lui la personne qu’il est aujourd’hui, un homme capricieux.

Évitez de le provoquer, ou même de répondre à sa provocation. Lorsqu’il débute un affrontement, que vous soyez son allié ou pas, il est bien dur pour lui de se retenir. Ce genre d’activité provoque en lui une excitation particulière, la mort ne l’effraie guère. Ce tôt d’adrénaline produite en lui le rend presque insensible à la douleur, bien que son corps lui la ressente bien. Malgré ces points évoqués, il serait plutôt grotesque de dire de lui une personne sérieuse. Certes il ne se laisse pas distraire par quoi que ce soit, mais le trait de caractère traduisant toute cette attitude semblerait surtout être son sadisme. Oh oui, si vous hésitez à hotter la vie de votre ennemi, lui non. La mort rapide, voilà ce qu’il pratique lors de ses assassinats, mais dès lors que les choses se compliquent et prennent du temps, son principal objectif deviendra alors la souffrance. Affaiblir, blesser et torturer son ennemi, tels sont ses directives, aucune règle ni compassion pour lui, seule la mort l’intéresse.

Il lui arrive souvent – voir tout le temps – de perde facilement patience. Il est en plus de cela un compagnon très pénible et exigeant. Les moqueries et critiques ne manqueront pas avec lui, soyez en sûr. Vos pires secrets ? Mieux vaut pour vous qu’il ne les connaisse pas. Vivre avec lui n’est pas une chose facile, bien que cela vous permette de ne jamais vous ennuyer. Après vous avoir énuméré autant de défauts, cela doit un peu vous inquiéter sur la personne, c’est totalement compréhensible. Mais il faut aussi que vous sachiez qu’avec ses camarades il se montre impitoyable et indifférent de leur sort, sauf quand il a besoin d’eux ou encore qu’il juge leurs vies lui appartenant. Je ne vous cache pas que cela m’étonne un peu, surtout vu la faible importance qu’il accorde à sa vie et celles de ses adversaires. Ce qui explique ce comportement, c’est surtout dû au fait que Adashi est quelqu’un de possessif. Ses amis sont en quelque sorte sa propriété, et n’importe qui tentera de s’en approprier en subira les conséquences. Un point positif, qui me semblait utile de vous apporter.

Les filles, elles, ont beaucoup de mal à résister à cet Apollon ! Nombreuses sont celles qui tentèrent d’être dans son cœur, sans jamais vraiment de résultat concret. Et pourtant, on ne peut dire qu’un cœur de pierre loge en son corps, mais il est pour lui très important de ne pas porter attention à ce genre de sentiments, se révélant très dangereux parfois. S’il fait tout ça, c’est avant tout pour masquer son côté pervers, très présent, mais presque jamais perceptible par les autres car souvent confondu avec son sadisme. Plus aucun contrôle sur lui lorsqu’il reçoit le compliment d’une fille. Son visage rougit très fortement et lui devient vulgaire et gêné.

Voilà une rapide description de l’homme sanguinaire qu’il est. Très insouciant des actes qu’il commet, il reste au fond une bonne personne différente de nous. Son agressivité et sa hargne au combat font souvent que les gens le jugent assez vite. Exprimer ses sentiments est pour lui une chose impensable, alors n’espérez pas faire exception à la règle.





•• Histoire ••



Chapitre 1 : La naissance d'un prince.

Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.

Eius populus ab incunabulis primis ad usque pueritiae tempus extremum, quod annis circumcluditur fere trecentis, circummurana pertulit bella, deinde aetatem ingressus adultam post multiplices bellorum aerumnas Alpes transcendit et fretum, in iuvenem erectus et virum ex omni plaga quam orbis ambit inmensus, reportavit laureas et triumphos, iamque vergens in senium et nomine solo aliquotiens vincens ad tranquilliora vitae discessit.
Quibus occurrere bene pertinax miles explicatis ordinibus parans hastisque feriens scuta qui habitus iram pugnantium concitat et dolorem proximos iam gestu terrebat sed eum in certamen alacriter consurgentem revocavere ductores rati intempestivum anceps subire certamen cum haut longe muri distarent, quorum tutela securitas poterat in solido locari cunctorum.

Chapitre 2 : L'enfant capricieux.

Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.

Eius populus ab incunabulis primis ad usque pueritiae tempus extremum, quod annis circumcluditur fere trecentis, circummurana pertulit bella, deinde aetatem ingressus adultam post multiplices bellorum aerumnas Alpes transcendit et fretum, in iuvenem erectus et virum ex omni plaga quam orbis ambit inmensus, reportavit laureas et triumphos, iamque vergens in senium et nomine solo aliquotiens vincens ad tranquilliora vitae discessit.
Quibus occurrere bene pertinax miles explicatis ordinibus parans hastisque feriens scuta qui habitus iram pugnantium concitat et dolorem proximos iam gestu terrebat sed eum in certamen alacriter consurgentem revocavere ductores rati intempestivum anceps subire certamen cum haut longe muri distarent, quorum tutela securitas poterat in solido locari cunctorum.


Chapitre 3 : L'ascension au pouvoir.

Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.

Eius populus ab incunabulis primis ad usque pueritiae tempus extremum, quod annis circumcluditur fere trecentis, circummurana pertulit bella, deinde aetatem ingressus adultam post multiplices bellorum aerumnas Alpes transcendit et fretum, in iuvenem erectus et virum ex omni plaga quam orbis ambit inmensus, reportavit laureas et triumphos, iamque vergens in senium et nomine solo aliquotiens vincens ad tranquilliora vitae discessit.
Quibus occurrere bene pertinax miles explicatis ordinibus parans hastisque feriens scuta qui habitus iram pugnantium concitat et dolorem proximos iam gestu terrebat sed eum in certamen alacriter consurgentem revocavere ductores rati intempestivum anceps subire certamen cum haut longe muri distarent, quorum tutela securitas poterat in solido locari cunctorum.

Chapitre 4: Le début de la fin.

Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.

Eius populus ab incunabulis primis ad usque pueritiae tempus extremum, quod annis circumcluditur fere trecentis, circummurana pertulit bella, deinde aetatem ingressus adultam post multiplices bellorum aerumnas Alpes transcendit et fretum, in iuvenem erectus et virum ex omni plaga quam orbis ambit inmensus, reportavit laureas et triumphos, iamque vergens in senium et nomine solo aliquotiens vincens ad tranquilliora vitae discessit.
Quibus occurrere bene pertinax miles explicatis ordinibus parans hastisque feriens scuta qui habitus iram pugnantium concitat et dolorem proximos iam gestu terrebat sed eum in certamen alacriter consurgentem revocavere ductores rati intempestivum anceps subire certamen cum haut longe muri distarent, quorum tutela securitas poterat in solido locari cunctorum.


Chapitre 5 : La naissance du démon.


Etenim si attendere diligenter, existimare vere de omni hac causa volueritis, sic constituetis, iudices, nec descensurum quemquam ad hanc accusationem fuisse, cui, utrum vellet, liceret, nec, cum descendisset, quicquam habiturum spei fuisse, nisi alicuius intolerabili libidine et nimis acerbo odio niteretur. Sed ego Atratino, humanissimo atque optimo adulescenti meo necessario, ignosco, qui habet excusationem vel pietatis vel necessitatis vel aetatis. Si voluit accusare, pietati tribuo, si iussus est, necessitati, si speravit aliquid, pueritiae. Ceteris non modo nihil ignoscendum, sed etiam acriter est resistendum.

Eius populus ab incunabulis primis ad usque pueritiae tempus extremum, quod annis circumcluditur fere trecentis, circummurana pertulit bella, deinde aetatem ingressus adultam post multiplices bellorum aerumnas Alpes transcendit et fretum, in iuvenem erectus et virum ex omni plaga quam orbis ambit inmensus, reportavit laureas et triumphos, iamque vergens in senium et nomine solo aliquotiens vincens ad tranquilliora vitae discessit.
Quibus occurrere bene pertinax miles explicatis ordinibus parans hastisque feriens scuta qui habitus iram pugnantium concitat et dolorem proximos iam gestu terrebat sed eum in certamen alacriter consurgentem revocavere ductores rati intempestivum anceps subire certamen cum haut longe muri distarent, quorum tutela securitas poterat in solido locari cunctorum.




► Test RP ◄



•• Test RP ••



*Votre Texte Ici*


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leck Demonis
Admin
avatar


Feuille de personnage
Niveau:
0/40  (0/40)
Expérience:
0/150  (0/150)
Fruit du démon / capacités: Kage Kage no mi

MessageSujet: Re: Le noble prince.   Mar 1 Jan - 14:40

Terminé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepiecerpg.creer-forum.com
 
Le noble prince.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une noble invitation
» Les relations d'un faux noble
» Une très longue journée en compagnie d'un noble [Bya & Azu]
» D'aucun dirait que c'est une noble tâche ... (Nìniel Turëen - Cerydwen)
» L'ignoble est souvent du noble mal tourné.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One piece RPG : Remember Of Another World :: Préface :: Personnages :: Présentations-
Sauter vers: